MetaMoteur du Cygne Noir

Loading

Présentation

Ma photo

Conseiller en Sécurité / Sûreté et Intelligence Économique (IE). Auditeur de la 13è session nationale spécialisée de l'INHESJ (Institut National des Hautes Études de la Sécurité et de la Justice), membre du CEDN (Comité d’Études de Défense Nationale) et membre associé de l'IHEDN (Institut des Hautes Études de Défense Nationale) / Région Lyonnaise.

mercredi 29 août 2012

La stratégie du chaos

Il y a d’abord eu la « stratégie du choc » : Bush frappant l’Irak et l’Afghanistan. Mais il a échoué. Les Etats-Unis passent-ils alors à une nouvelle politique, la « stratégie du chaos » ?

Dans cet arc musulman qui relie l’Afrique à l’Asie en passant par le Moyen-Orient, révoltes et résistances se multiplient. Les Etats-Unis ont tenté, en vain, de contrôler cette région riche en matières premières et traversée de voies maritimes stratégiques. Un enjeu décisif pour garder le leadership mondial face à l’Europe, la Russie et surtout la montée de la Chine.

A défaut de contrôler les richesses du monde musulman, il faut empêcher les concurrents d’en profiter. D’où la stratégie du chaos : diviser pour régner. Au risque d’embraser toutes ces régions ?

Dans ces entretiens clairs et passionnants, Mohamed Hassan analyse ces nouveaux rapports Nord - Sud qui façonneront le monde de demain. Comment les puissances coloniales ont divisé les pays musulmans, comment le pétrole a sauvé un système de la faillite et pourquoi la crise économique constitue une opportunité pour les peuples d’Occident et du tiers monde de bâtir un monde meilleur.

Connaître l’impact du passé, comprendre les conflits présents, anticiper les explosions de demain.

Mohamed Hassan est un spécialiste de la géopolitique et du monde arabe. Né à Addis Abeba (Ethiopie), il a participé aux mouvements d’étudiants dans la cadre de la révolution socialiste de 1974 dans son pays. Il a étudié les sciences politiques en Egypte avant de se spécialiser dans l’administration publique à Bruxelles. Diplomate pour son pays d’origine dans les années 90, il a travaillé à Washington, Pékin et Bruxelles. Co-auteur de L’Irak sous l’occupation (EPO, 2003), il a aussi participé à des ouvrages sur le nationalisme arabe et les mouvements islamiques, et sur le nationalisme flamand. C’est un des meilleurs connaisseurs contemporains du monde arabe et musulman.

Michel Collon et Grégoire Lalieu animent le collectif Investig’Action.

FICHE PRATIQUE
La stratégie du chaos
Michel Collon – Grégoire Lalieu
Investig’Action – Couleur Livres
Prix : 20€
456 pages
Format : 13x21 cm
ISBN : 978-2-87003-572-6
20.00 € 

Lepoint.fr - Publié le 16/05/2009 à 17:41 - Modifié le 16/05/2009 à 17:55
Traduits en français, et augmentés de portraits des protagonistes ces mémos, dont l'administration Obama n'a autorisé la publication que très récemment, constituent un document stupéfiant. AFP PHOTOS. Traduits en français, et augmentés de portraits des protagonistes ces mémos, dont l'administration Obama n'a autorisé la publication que très récemment, constituent un document stupéfiant. AFP PHOTOS.
Clair, précis, et finalement glaçant. La lecture de Techniques d'interrogatoire à l'usage de la CIA * peut difficilement laisser indifférent. Au menu, les quatre fameux mémorandums de la Justice américaine à destination de la CIA, détaillant les conditions dans lesquelles cette dernière pourrait utiliser des techniques de "pression accrue" sans pour autant tomber sous le coup des lois et conventions internationales sur la torture. Traduits en français, et augmentés de portraits des protagonistes - membres d'Al-Qaeda, juges américains ou dirigeants de la CIA -, ces mémos, dont l'administration Obama n'a autorisé la publication que très récemment, constituent un document stupéfiant. Privation de sommeil, gifles, simulations de noyade, ou "walling" (projections contre un mur "souple") sont codifiées avec minutie. "La durée maximale autorisée par la CIA pour priver quelqu'un de sommeil est de 180 heures, au bout desquelles on devra autoriser le détenu à dormir sans interruption pendant au moins 8 heures", est-il ainsi précisé. La rédaction de ces mémorandums traduit la difficulté pour leurs auteurs, de brillants juristes formés à Harvard ou à Stanford, à mettre des mots et des procédures sur des pratiques de brutes. En voici quelques extraits : "Nudité : Cette technique est utilisée pour créer un inconfort psychologique, en particulier si le détenu, pour des raisons culturelles ou autres, est particulièrement pudique. (...) Le recours à cette technique doit se faire à une température ambiante d'au moins 20 °C. Aucun sévice sexuel ni menace de sévices ne sont autorisés." "Privation de sommeil (plus de 48 heures) : Cette technique soumet le détenu à une période prolongée sans sommeil. Vous nous avez informés que le but principal de cette technique est d'affaiblir le sujet pour saper sa résistance. (...) Pour cette méthode, le détenu se tient debout menotté et les menottes sont attachées au plafond avec une longueur de chaînes. Les mains du détenu sont ligotées devant lui, de sorte qu'il a une liberté de mouvement de 50 centimètres à 1 mètre de diamètre. Ses pieds sont attachés à un piton dans le sol. (...) D'après ce que nous comprenons, les entraves sont utilisées comme un moyen passif pour forcer le détenu à rester debout et, ainsi, à l'empêcher de dormir. S'il commençait à s'endormir, il perdrait l'équilibre et se réveillerait parce qu'il aurait l'impression de tomber ou parce que les menottes exerceraient une pression." *Techniques d'interrogatoire à l'usage de la CIA , préface de Jean-Pierre Perrin. Éditions des Équateurs, 173 pages, 15 euros. http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2009-05-16/le-manuel-de-torture-de-la-cia-en-librairie/924/0/344114